«Une égalité des chances aux Épreuves Classantes Nationales de Médecine »

Aujourd’hui les étudiants français expatriés en médecine font face à un problème majeur. Jusqu’à maintenant l’égalité des chances aux ECN (Épreuves Classantes Nationales) était maintenue par le fait que chaque étudiant s’entraînait à ces épreuves à l’aide de livres, de conférences, d’annales disponibles à tous. Or depuis 2013 cet entraînement leur devient inaccessible!

Les ECN mises en place en 2004 sont les épreuves qui permettent aux étudiants de médecine de passer en troisième cycle d’études médicales, en fin de sixième année. À la suite de ces épreuves, les étudiants choisiront leur spécialité médicale en fonction de leur rang.

À partir de 2016, cet examen sera intégralement informatisé: dans leurs universités respectives, les étudiants composeront les épreuves communes, simultanément, sur un support informatique standardisé. Cela changera donc la docimologie actuelle en supprimant les épreuves rédactionnelles et en instaurant uniquement  des questions à choix unique ou multiples. L’utilisation de l’informatique permettra une correction automatique et plus rapide des examens.

Dans le cadre des ECNi (Épreuves Classantes Nationales Informatisées), depuis novembre 2013, les universités françaises et la Conférence des Doyens de Médecine ont mis en place le projet SIDES (Système Informatisé Distribué d’Évaluation en Santé). SIDES est une plateforme en ligne facultaire, accessible uniquement aux étudiants des Facultés de Médxecine françaises. Il est utilisable sur tout support informatique, ayant deux ambitions majeures:

  • Permettre aux étudiants de passer leurs examens sur un support informatique type ECNi.
  • Permettre aux étudiants de pouvoir s’entraîner aux ECN sur des questions issues de la banque de données nationale avec un suivi personnalisé de chaque étudiant.

Hélas, les étudiants français expatriés n’ont pas accès à cette plateforme d’entraînement. Que deviennent alors les étudiants français expatriés ?

À présent l’impossibilité de l’accès au SIDES nous pénalise pour la préparation aux ECN ; d’après les derniers chiffres en 2013, 8104 étudiants en médecine ont passé les ECN et seulement 23  étaient expatriés français  (dont 15 d’entre eux venant de facultés roumaines) ; pour nous il n’y aura ni entraînement aux ECN, ni formation pour l’utilisation des tablettes tactiles.

Quelle ironie! SIDES veut éviter les préparations privées et payantes pour revenir à une égalité des chances entre les étudiants, et pourtant il accroît l’inégalité pour les étudiants expatriés français.

Notre retour en France est une fois de plus compromis alors qu’on a besoin de nous ! La désertification médicale s’amplifie et les Conseils Généraux viennent nous solliciter pour venir travailler au sein de leurs territoires. Il s’agit de notre avenir mais aussi du vôtre!

Pour information ce sont aussi des étudiants d’Allemagne, d’Espagne, de Belgique, de l’Europe entière, qui viennent passer les ECN en France (ils étaient 180 pour les ECN 2013), et par solidarité, nous les défendons et soutenons aussi leur cause via cette pétition.

La Corporation Médecine Cluj, association rassemblant les étudiants francophones de l’Université de Médecine de Cluj-Napoca (Roumanie), fait appel à vous aujourd’hui, elle a pour principal objectif de faciliter le retour en France des étudiants expatriés et de promouvoir l’enseignement de l’Université de Cluj, enseignement francophone qui participe au rayonnement de la France.

Nous sommes les médecins de demain et nous avons besoin de vous pour nous aider à obtenir cet accès à la préparation aux épreuves et maintenir une égalité des chances aux ECN!


 

logo de change.org

Signer la pétition sur change.org


1661041_757609177657145_5678470925922700594_n

Related Post